Compte rendu de la première manche au CMCT

Côté organisation : Du fun, un club accueillant, une piste bien préparée, une météo au top, beaucoup de roulage et des pilotes chauds bouillants, tels sont les ingrédients de la recette d’une course réussie. Tous ces éléments étant bien là, la première manche Fun Nitro Tour qui se déroulait du 25 au 27 mars 2022 sur la piste du CMCT fût, aux dires de tous les participants, une belle réussite.
Le Fun Nitro Tour assure toute la course, fournit le directeur de course, le compteur, les commissaires de piste, etc. afin que le club n’ait pas à supporter l’organisation sauf la buvette. Ainsi, les membres du club peuvent participer sereinement à la course sans stress ou sollicitation.
Grâce à la présence de RCMumuse, de nombreux films ont été tournés qu’on peut retrouver sur sa chaîne YouTube et sur notre site. De même, nous le remercions chaleureusement pour la galerie de photos que vous pouvez retrouver ci-dessous et dont il est l’auteur.
Deux catégories TT 1/8 nitro étaient prévues, une sport et une catégorie 45+, l’âge des pilotes s’échelonnant de 8 à 70 ans. Tous les niveaux étaient présents pour 83 participants. Nous avons pu assister tout au long du week-end à de nombreuses passes d’armes entre les différents concurrents. Le côté fun dans ce type de course réside dans le fait que les pilotes se battent sans aucune pression hormis celle de la gagne. Du côté de la météo, la chance fut avec nous, car le soleil sera présent tout le week-end.
Les membres organisateurs du Fun Nitro Tour ont proposé un format inhabituel pour cette toute première manche.
Le début des hostilités démarre le vendredi 10h00 sur la belle piste du CMCT, Club qui pour l’occasion avait travaillé à la remise en état parfaite de sa piste. Bien évidemment, tous les pilotes ne seront pas présents dès l’ouverture et c’est tout au long de la journée que la farandole de concurrents arrive. Les personnes présentes rouleront sans interruption jusqu’à la nuit tombée. Suivra le dîner sur place, grâce au club du CMCT qui avait organisé des repas festifs pour les deux soirées de ce week-end. 
Le samedi matin dès 7h00, le cirque des pilotes sera présent au complet et après une série d’essais contrôlés en configuration de course, suivra un petit briefing de la direction de course qui présentera l’équipe organisatrice du Fun Nitro Tour et le déroulé du week-end, tout en remerciant bien sûr le club. Ce briefing sera suivi de trois manches de qualification de cinq minutes. Puis un classement sur les deux meilleures manches qualificatives donnera un placement dans des finales A, B, C… Samedi après-midi il y aura deux manches de finale de quinze minutes. Le dimanche, trois manches de finale de quinze minutes également. Pour chaque finale, les quatre premiers de chacune montaient dans la finale supérieure alors que les quatre derniers descendaient dans la finale inférieure et ce, durant toutes les manches de finale. Le classement définitif se faisant aux points sur les trois meilleures finales jusqu’aux finales B. Pour la dernière finale A de chaque catégorie, la durée était de 45 minutes et le classement final se faisait sur celle-ci. Tout l’intérêt était bien sûr d’accéder à ces deux finales. Ce système de montées et descentes a permis des bagarres à tous les niveaux dans le fun, le fair-play et la bonne humeur.
Les mécanos ont été au top car aucune erreur de départ ou de mauvais positionnement sur la ligne ne fut déploré.
Un numéro unique fût attribué à chaque pilote pour toute la durée de la course, système idéal pour ce type de course et très confortable pour les pilotes. Toujours dans un esprit de fun, des micros jeux étaient organisés tout au long de la course (le ramasseur qui arrive le plus vite sur la piste, le meilleur troisième ou cinquième temps au tour dans une qualification, le stand le plus propre, etc. chaque fois récompensé par un lot de nos partenaires ou une plaque). De plus, le samedi soir était organisé une course volant/gâchette remportée par Vincent Chefdeville et Aurélien Sieurin. Concernant la course « mort subite » malgré une course quasi sans faute de Benjamin Schollé, c’est Greg Hardouin qui empoche la victoire dans la toute dernière minute.
Le dimanche midi une tombola au profit d’une association locale « Evasion pour un sourire » (pour les enfants hospitalisés) était organisée. Grâce à la générosité de toutes les personnes présentes et une fois le montant des lots déduit, le bénéfice à reverser s’élève à 294 euros. Un record à battre pour la prochaine manche…
Et l’heureux chanceux à remporter le premier prix, un moteur ARGUS, fut Laurent Abadia.

Côté course : Les hostilités commencent avec au programme trois qualifications par personne. A ce petit jeu dans la catégorie des plus de 45 ans, c’est Vincent Ohanessian qui a dominé les débats en s’adjugeant la victoire dans deux des qualifications sur trois, devant Cédric Charles, Philippe Taragnat et Éric Briandet pour ne citer qu’eux.  

Rang

Pilote

1. Heat

2. Heat

3. Heat

Points par manches

Points

1

OHANESSIAN Vincent

8 5:30.198 (42)

8 5:39.367 (40)

8 5:32.020 (42)

1:42, 3:42  [2:40]

84

2

CHARLES  Cedric

8 5:39.099 (40)

8 5:39.992 (39)

8 5:39.184 (38)

1:40, 2:39  [3:38]

79

3

TARAGNAT Philippe

7 5:04.419 (34)

8 5:35.373 (42)

8 5:43.312 (37)

2:42, 3:37  [1:34]

79

4

BRIANDET Eric

8 5:40.193 (38)

8 5:41.706 (37)

8 5:38.592 (39)

3:39, 1:38  [2:37]

77

5

LOPES Carlos

8 5:41.352 (36)

7 5:06.229 (33)

8 5:36.655 (40)

3:40, 1:36  [2:33]

76

6

NIRONI Francois

8 5:40.209 (37)

8 5:41.543 (38)

7 5:00.802 (35)

2:38, 1:37  [3:35]

75

Sinon dans la catégorie sport, la pôle position a été réalisée par Matisse Peyre dans le jardin d’Hugo Tavernon qui aura rencontré des petits soucis dans la troisième manche laquelle aura servi à les départager du fait de leur égalité de points et c’est donc Matisse qui s’adjuge la pôle.

Rang
1

Pilote
PEYRE Matisse

1. Heat
8 5:21.127 (46)

2. Heat
8 5:15.157 (48)

3. Heat
8 5:19.358 (46)

Points par manches
2:48, 3:46  [1:46]

Points
94

2

TAVERNON Hugo

8 5:02.691 (48)

8 5:20.656 (46)

3 2:42.265 (9)

1:48, 2:46  [3:9]

94

3

DEROCH Stephane

8 5:25.249 (45)

8 5:24.150 (44)

8 5:29.609 (44)

1:45, 2:44  [3:44]

89

4

MAXIME Colas

8 5:31.287 (44)

8 5:26.595 (43)

8 5:34.356 (42)

1:44, 2:43  [3:42]

87

5

CHEFDEVILLE  Vincent

7 5:09.692 (36)

8 5:36.728 (41)

8 5:29.102 (45)

3:45, 2:41  [1:36]

86

6

JASMIN Mathis

8 5:33.832 (43)

7 5:03.530 (36)

8 5:32.037 (43)

3:43, 1:43  [2:36]

86

Pour terminer la journée du samedi, deux des cinq finales seront courues et sur l’ensemble total, trois seront comptées, ce qui permet aux pilotes qui n’auraient pas pu toutes les courir d’avoir encore une chance le dimanche. De plus, avec le système mis en place, un pilote qui s’est loupé aux qualifications a encore toutes ses chances pour accéder à la plus haute marche du podium le dimanche soir lors de la remise des prix.
C’est donc parti, et dans notre catégorie des anciens (45+) c’est Éric Briandet jouant à domicile, qui réalise la meilleure performance et se positionne en tête suivi du pôle man Vincent Ohanessian et de Cédric Charles, l’ensemble des pilotes qui se sont positionnés dans le haut du classement dans les qualifications occupent quasiment les mêmes places durant le début de ces finales. Chez les sports, Hugo Tavernon, piqué au vif de ne pas avoir décroché la pôle, ne laisse aucune chance à ses adversaires durant les premières finales avec une voiture qui semble métamorphosée et qui pardonne les éventuelles mauvaises appréciations de son pilote. Le pôle man ne pourra pas mieux faire que second suivi d’un “ancien” qui a souhaité se battre avec les jeunes, notre Stéphane Deroch national ! Après ces finales intenses, la journée se clôture par des petites courses pour le fun (l’esprit de ces courses) avec une volant-gâchette et une mort subite.
Attention changement d’heure dans la nuit, nous perdons une heure de sommeil qui s’est fait sentir le lendemain.
Dimanche matin les visages sont encore plein de sommeil et de rêves dans les yeux mais il va falloir attaquer, encore trois finales et le tirage de la tombola.
C’est parti pour la course à la victoire, chez les 45+, le pôle man reprend la tête du classement dans la 3ème et 4ème manche à Éric Briandet, suivi de Cédric Charles, Carlos Lopez et grosse surprise, la mécanique prive Bruno Jasmin d’une dernière finale A et avec le jeu des montées et des descentes, ce dernier se retrouve dans la 5ème finale en C et ne pourra rouler les 45 minutes, de même pour François Nironi, qui bien qu’ayant fait les quatre premières finales A, casse dans la 4ème finale et donc redescend en finale B et ne pourra hélas faire mieux que vainqueur de la dernière finale B. C’est le contraire pour Guillaume Quarésima en sport, qui partait tout en bas du classement après les qualifications pour remonter dans la dernière finale A. Malheureusement il y rencontre des problèmes mécaniques qui ne lui permettent pas de “se battre avec les grands”.
Il est temps d’attaquer les deux dernières finales A de la journée de 45 minutes. Cédric Charles passe le premier virage en tête, alors qu’Eric Briandet cale juste au klaxon, l’empêchant de se battre à armes égales, dommage, le potentiel était là. Vincent Ohanessian, piégé dans un accrochage au départ se retrouve derrière la farandole de pilotes. Cédric Charles optimise sa course avec un pilotage coulé et peu agressif, favorisé par un ravitaillement toutes les 9 minutes, contrairement à la concurrence qui elle est à 7’30, ce qui lui confère un plein de moins sur ses adversaires. Pendant ce temps-là, Vincent lutte et remonte petit à petit sur le leader, le dépasse mais à la faveur des pleins Cédric reprend le leadership, est-ce la pression ou la peur de la victoire, Cédric se met à faire quelques fautes. Il n’en faudra pas moins à Vincent pour le dépasser et prendre assez d’avance pour ne plus être rattrapé jusqu’au gong final des 45 minutes lui octroyant la victoire. Cédric Charles sera très heureux de finir second et Carlos Lopez, très régulier, s’adjuge la troisième marche du podium devant Éric Briandet qui a réussi l’exploit de rattraper son tour de retard. Mais ne pourra pas prétendre à monter sur le podium et finit au pied de celui-ci, soit quatrième.
Dans la catégorie Sport, Matisse Peyre remporte la troisième finale pour démontrer qu’il n’a pas eu la pôle sur un coup de chance. Cependant Hugo ne s’en laisse pas conter et reprend le leadership dans la quatrième. Cela nous augure d’une belle bagarre sur 45 minutes. Au départ de cette dernière manche de la journée, Hugo s’envole et tout le monde pense que la course est pliée quand on voit l’avance qu’il a réussi à prendre sur son poursuivant direct, Matisse Peyre. Mais il a d’abord un pneu avant qui se décolle, ce qui le perturbe un peu, entraînant quelques fautes et permettant à Matisse de recoller. Mais ce serait mal connaître Hugo que de penser qu’il va baisser les bras. Il oublie le pneu et reprend l’allure comme si de rien n’était. On pense cette fois que c’est gagné, mais, aléas du sport mécanique et après 35 minutes de course, une vis à pas inversé décide de faire cavalier seule et Hugo est contraint de faire un arrêt au stand. Malgré l’habileté de ses mécanos, il perdra près de quatre minutes avant de repartir, ce qui lui ôtera toute chance de remporter cette finale et donc la course. Du coup, c’est Matisse Peyre qui aura roulé sans démériter et toujours dans le même tour que lorsqu’Hugo était leader qui empoche la victoire et notre vieux briscard de Stéphane Deroch décroche la deuxième marche du podium avec trois tours de retard sur Matisse mais deux d’avance sur Hugo qui finit sur la dernière marche du podium.
Nous avons assisté à de très belles courses et de belles bagarres à tous les niveaux, avant que de clôturer la course par la remise des prix où l’ensemble des participants, qui sont pour une très très grande majorité restés jusqu’au bout, sera récompensé grâce à nos généreux sponsors. 

Côté remerciements : Merci au club du CMCT de nous avoir fait confiance pour l’organisation de cette première manche du Fun Nitro Tour et d’avoir préparé la piste aux petits oignons.

Merci à tous les pilotes d’avoir participé et contribué à ce que cette course se déroule dans un esprit de compétition très bon enfant.
Merci à Hervé Berlu pour les magnifiques trophées en bois, à Jojo pour les plaques en ardoise, au club pour les autres plaques.
Un très grand merci à tous nos partenaires qui ont permis de récompenser tous les pilotes et même plus, MRC, GVP Racing, 6Mik, Donuts Racing, Bricovis, Au2Vi, Crédit Mutuel et RCmumuse.
Il est temps de se tourner vers la prochaine manche du Fun Nitro Tour qui se déroulera du 5 au 7 mai 2022 sur la magnifique piste d’Agde (bien connue pour son agathoise annuelle), où nous vous espérons très nombreux.

L’équipe du Fun Nitro Tour

 

Galerie photos CMCT